17/01/2006

Le Bûcher-impressions 4, celles de sa première acheteuse à la Foire du Livre (Bruxelles 2002)

Me revoila, comme promis ! J'ai donc lu votre livre, d'une traite, car je ne pense pas que l'on puisse le lire autrement ! J'ai mieux compris votre dédicace (vous me souhaitiez une "angélique" lecture). J'ai plutôt senti une violence des sentiments, que j'ai moi-même pu vivre "à en crever" lors de mon adolescence, et, je crois même plus jeune aussi. Ce n'est certainement pas un livre"angélique". Je le relirai certainement. Je vous quitte. Un ange m'appelle... Nathalie

20:48 Écrit par edith soonckindt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.