17/01/2006

Mes années anglaises...

C'est ici sans doute que j'ai vécu les plus heureuses années de ma vie et j'ai adoré ce pays autant que l'on peut adorer un homme, même plus, sûrement ! Cinq années entre Manchester et Londres, de jeune fille au pair à lectrice d'université à chargée de cours, en passant par traiteur à domicile ! N'êut été une grisaille qui a fini par m'atteindre (cf Mes années belges...), un été de trop où le soleil a dû luire 3 jours (je n'exagère pas !), j'aurais pu y rester une vie entière, j'aurais beaucoup aimé, en fait. Tout me plaisait dans ce pays, l'humour et l'excentricité de ses habitants comme l'architecture, les pubs feutrés et leurs "sessions" de musique folk, autant que la campagne opulente (pour éviter d'écrire verdoyante). De l'Ecosse à la Cornouaille je l'ai arpenté, du Pays de Galles à l'East Anglia, du Yorkshire à Brighton et j'ai tout aimé, tout, une passion, féroce ! Pour sa langue et sa littérature aussi. Après quoi, ne souhaitant plus enseigner,je suis partie pour Nice (un choc culturel en soi !),puis la Hollande, puis la Belgique, pour me retrouver face à la même impasse météo, invivable à long terme pour la Méditerranéenne que profondément je suis,le charme britannique en moins, hélas...

20:39 Écrit par edith soonckindt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.